Du point de vue religieux, Villenave constituait une paroisse dotée d’un curé et disposait alors d’une église, d’un cimetière et d’un presbytère lequel attenant à l’église fut vendu à la Révolution. De même, si le clocher actuel est borgne c’est-à-dire ne dispose que d’une cloche, cela est dû à la réquisition et à la fonte de l’une d’elles lors de cette période et qui n'a jamais été remplacée,

Toute cette organisation fut remise en cause après la Révolution. Villenave perdit son autonomie au profit de Luz , fusion confirmée par une ordonnance royale du 9 août 1823 : les raisons invoquées étaient déjà sa faible population et la mutualisation des dépenses. Selon certains historiens, les habitants souhaitaient une réunion avec Esterre, village limitrophe en raison de la similitude plus adaptée à leurs intérêts essentiellement agricoles, ce qui n’était pas le cas de Luz. Du point de vue religieux, la paroisse fut reliée à Luz et releva de son curé-doyen ;

Comme pour la plupart des églises du Pays-Toy, la date précise de la construction de celle de Villenave n’est pas connue. Néanmoins, ses origines remontent aux XII ou XIII ème siècle: il suffit de considérer son aspect ou sa structure de style roman, son clocher-mur chapeauté de pénaous en escaliers ou encore le portail d’entrée surmonté d’une pierre-tympan, sur laquelle est gravée un Chrisme, autant d'éléments qui se retrouvent dans bien des églises sœurs de la Vallée qui sont de cette époque.

L'église est dédiée à Saint-Gilles personnage st peu connu dans notre vallée. Né à Athènes en 650, il serait venu en Provence où il aurait vécu en ermite avant de créer un monastère dont il devint l’abbé. Il serait mort en 710 et son tombeau est conservé à Saint-Gilles-du-Gard qui, jusqu’au XII ème siècle, fut un centre de pèlerinages et un relais sur les routes de Compostelle. Sa fête est célébrée le 1er septembre. Plusieurs légendes ont fleuri à son sujet; selon l’une d’elles, alors qu’il vivait en ermite en Provence, il aurait été nourri par une biche miraculeuse, ce qui explique qu’on le représente souvent avec cet animal

 

         Villenave est un hameau qui se distingue au fond supérieur de la Vallée de Luz par sa vieille église et son clocher émergeant au dessus de vielles toitures ou de prairies arborées. Ce bourg est traversé par l’Yse, affluent du Gave de Gavarnie; en temps ordinaires, il est sage et ne sort pas de son lit, il se laisse enjamber par un pont mais parfois, il se réveille en torrent au point de devenir menaçant, comme ce fut le cas lors de la crue de juin 2013.

Ce petit bourg a toujours été un lieu de passage, grâce à un sentier muletier, conduisant vers des estives et qui de nos jours a été concurrencé par une route carrossable qui dessert ces pâturages mais aussi les maison des «Astès» et facilite l'approche de cols, lacs et pics.

Ce hameau semble avoir oublié que sous l’Ancien régime, il constituait une entité juridique autonome, une Communauté, qui était gérée par deux consuls, élus par ses habitants chaque année et était regroupé dans Vic du Pla avec Luz, Esquièze, Sère et Esterre. Sa population à cette époque ne dépassait pas 90 habitants.




   Église à Villenave

Paroisse     du 
Pays Toy

Paroisse
du
Pays Toy

Paroisse 
du Pays Toy

Domyślna treść artykułu.

 

W każdym nowo utworzonym artykule pokaże się wpisany tutaj tekst. Wpisz więc tutaj domyślną treść nowego artykułu lub instrukcję dodawania nowego artykułu dla swojego klienta.

 

22 December 2021